La réalité virtuelle pour simuler des glaucomes

Des chercheurs ont conçu un logiciel VR pour simuler la vision d’une personne atteinte d’un glaucome, une maladie oculaire qui réduit le champ de vision.

Clara Nicolo

La réalité virtuelle pour simuler des glaucomes

Pour rappel, le glaucome est une maladie de l’œil causant des lésions du nerf optique qui relie les yeux au cerveau. Non traitée, elle engendre une déficience visuelle, voire la cécité.

 

L’équipe de scientifiques travaille avec des architectes pour déterminer si ces simulateurs peuvent être utilisés pour concevoir des bâtiments et des systèmes de transport plus accessibles pour les personnes atteintes de troubles de la vue. 

 

DEUX EXPÉRIENCES DIFFÉRENTES

23 volontaires non-atteints de glaucome, âgés de 18 à 40 ans, ont participé à l’étude. 19 personnes ont été équipées de casques, puis plongées dans une maison très mal rangée où ils devaient retrouver un téléphone portable. Dans une autre expérience, quatre participants équipés de casques HTC Vive Pro Eye modifiés ont navigué en réalité augmentée dans un labyrinthe à taille humaine. Pour simuler la déficience oculaire, les capteurs du casque ont suivi le regard des personnes, permettant au logiciel de générer une zone de vision « floue », appelée « scotome », qui obstruait la même partie de leur champ visuel où qu’ils regardaient. Le « scotome » a été généré à partir de données médicales d’un patient atteint de glaucome pour imiter sa vision.

 

DES TÂCHES PARTICULIÈREMENT DIFFICILES

Résultats : les participants ont été unanimes. Ils ont trouvé les tâches à effectuer particulièrement difficiles, notamment lorsque la perte de vision obstruait la partie inférieure de leur champ visuel. Les conclusions ont également montré que certaines personnes étaient plus aptes à faire face à la situation que d’autres souffrant d’une déficience artificielle identique.

 

Le logiciel « OpenVisSim » a été mis en ligne gratuitement par les scientifiques pour que les gens puissent l’utiliser et le faire évoluer librement. Il est compatible avec « la plupart des casques VR » et des smartphones.

 

POUR ALLER PLUS LOIN